Ganesh

Ganesh2 proposé par 1 semaine 1 monstre, le 19 mars 2013 :  Ganesh

Ganesh

cliquezDans l’hindouisme, il est Ganesh, Ganesha, Vinayaka, Ganapati (« le Chef -Pati- des troupes de divinités -Ganas- » ou mieux « le seigneur des catégories ») ou Pillayar dans le sud de l’Inde. Il porte 108 noms différents (pratique). Il est le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir. C’est le dieu qui lève les obstacles des illusions et de l’ignorance.

Il est le fils de Shiva et Pârvatî, l’époux de Siddhi, le Succès, de Buddhi, l’Intellect, et de Riddhî, la Richesse. Il a donc trois femmes quelle santé!!!

Traditionnellement représenté avec un corps de gros enfant de couleur rouge possédant généralement quatre bras et une tête d’éléphant à une seule défense, son vâhana ou véhicule est un rat ou une souris, Mûshika. Ce dernier symbolise parfois le dieu à lui seul. Les deux se complètent, l’éléphant massif, puissant et réfléchi, le rat petit, mobile et malicieux, ont ainsi tous les atouts nécessaires pour résoudre les problèmes du monde.

Les attributs les plus fréquents de Ganesh sont :

• la hache (parashu), arme classique de Shiva, détruit désir et attachement, et donc supprime agitation et chagrin.

• Le nœud coulant (‘pasha) qui sert à capturer l’erreur.

• L’aiguillon à éléphant (ankusha) symbole de sa maîtrise sur le monde.

• La défense cassée connaît plusieurs interprétations. Un mythe raconte que Ganesh l’utilisa pour écrire les Veda ou le Mahābhārata sous la dictée de Vyasa. C’est la raison pour laquelle on appelle aussi Ganesh Ekadanta (de ek, une et danta, dent), celui qui n’a qu’une défense.

• La mâlâ, une guirlande ou un chapelet comportant 50 éléments, symbole des 50 lettres de l’alphabet sanskrit

• Le gâteau (modaka) ou le bol de friandises (modaka-patra), la douceur qui récompense le chercheur de vérité.

Dans le sud de l’Inde et au Sri Lanka, Ganesh tient parfois un fruit dans sa main, une mangue ou un citron. On connaît, particulièrement au Népal, des représentations de Ganesh à plus de quatre bras et plus d’une tête, souvent reliées au tantrisme.

Ganesh est le plus souvent assis, sur un trône de lotus, la jambe gauche repliée, la jambe droite pendante, dans une posture décontractée. Il bénit d’une main. Mais il peut être représenté dansant : n’oublions pas que son père Shiva est Nataraja, le roi de la danse. On le trouve aussi parfois allongé sur un sofa, un livre ouvert devant lui et il écrit une histoire.

Détails de dernière minute rapportés par Riff, merci Riff : 

« à l’origine il avait bien une tête humaine! il s’est battu avec son père qui l’a décapité! la mère éplorée a exigé que le père le ressuscite, sauf que la tête ayant été dévorée, le père l’a remplacé par celle d’un éléphanteau. »

- tiret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s