Diables ou Guiablesse

diables guiabless 2 Zadddie m’a également présenté cette mortelle créature… le 18 novembre 2009

diables guiabless

cliquezLa Diables, Guiablesse, ou Diablesse est d’une grande beauté. Elle cache pourtant un pied de cheval, de vache ou cabri sous sa robe qu’il lui arrive de soulever dans un éclat d’exubérance. Parfois une jeune métisse, parfois une femme blanche (peut être même la femme du Maître). Elle attire les hommes avec lesquels elle s’amuse avant de leur casser le cou, en les précipitant du haut d’une falaise ou les abandonner dans un lit d’épines. On la rencontrait dans les bals, près des ponts marchant seule la nuit ou près des rivières où elle se livre à des lessives énormes de linges blancs. Aux Caraïbes la Guiablesse est une espèce de sirène terrestre qui attire dans la forêt pour leur perte les hommes en les envoûtant ; mi femme, mi poisson, « Manman dl’eau » joue le même rôle en mer pour les pêcheurs.- tiret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s